Legrand Legrand

Gestion de l’énergie : quelles solutions durables pour satisfaire les besoins croissants en énergie ?

L’approvisionnement en énergie d’une humanité toujours plus nombreuse sera un des challenges du XXIe siècle. Avec plusieurs sous-problèmes : comment réduire la précarité énergétique des plus fragiles, comment adapter notre consommation énergétique à la raréfaction et à l’augmentation des prix des sources fossiles ? Comment faire face dès aujourd’hui à l’explosion de la demande sans attendre l’avènement de l’ère de l’électricité renouvelable ? Il n’y a pas de réponse unique, mais un faisceau de solutions convergentes.

Aménager la transition énergétique : le «mix énergétique»

projet éolien

L’électricité renouvelable est depuis plusieurs décennies une réalité. Mais elle ne constitue qu’une fraction de l’énergie consommée dans le monde. La production d’électricité est encore à 60% d’origine fossile ! Les énergies fossiles satisfont 80% des besoins mondiaux en énergie primaire, 97% de l’énergie consommée par les transports ! Devant cet état de fait, le protocole de Kyoto a admis le caractère incontournable d’une période de transition énergétique pendant laquelle le mix énergétique fera encore la part belle aux hydrocarbures, aux côtés d’un nucléaire de plus en plus décrié pour ses déchets et sa dangerosité, et des énergies renouvelables qui peinent encore à se développer.
Pour trouver une solution durable à cet état de fait, la question de la gestion de l’énergie est centrale. Agir non sur les sources mais sur la consommation énergétique est une piste prometteuse pour réaliser les économies d’énergie devant conduire petit à petit à la sobriété énergétique, afin d’atteindre les objectifs de Kyoto : 50% de réduction des gaz à effet de serre d’ici 2050, tout en assurant l’accès à l’énergie à un nombre plus grands de personnes.

Pays développés : innovation technologique au service de la sobriété énergétique 

innovation technologique

Le gros de l’effort doit être accompli par les pays développés, qui consomment actuellement la très grande majorité de la production d’électricité mondiale. L’innovation technologique est au rendez-vous, qui crée les conditions d’une responsabilisation croissante des ménages, des entreprises et des services publics vis-à-vis de leur consommation électrique. Le succès croissant du compteur intelligent, qui permet d’indiquer en temps réel la consommation des différents équipements qu’il contrôle, chiffrée en kWh mais aussi en devises ou en grammes de CO2, permet une prise de conscience salutaire qui influe sur les attitudes. Connecté un réseau intelligent ou smart grid, le compteur intelligent fournit de la donnée qui permet au réseau de s’adapter aux fluctuations de la demande et de l’offre. En particulier, la production d’électricité décentralisée, d’origine éolienne, solaire ou autre, et son caractère intermittent, peut aussi être prise en compte dans la composition du mix énergétique le moins polluant possible à chaque instant.

GTB et domotique, sources d’économie d’énergie

gestion de l'énergie

Dans le cadre professionnel, la gestion technique du bâtiment permet de rationaliser et d’optimiser la consommation électrique en fonction des conditions naturelles, des occupants, de la saison, etc. Des solutions équivalentes sont mises au point pour la sphère domestique par les industriels comme Legrand : l’interscénario Céliane par exemple, récompensé par le 1er prix Ecoproduit en 2007, assure une gestion optimisée de la consommation d'énergie dans un bâtiment. En agissant sur les veilles, l’éclairage, les volets roulants, le chauffage et l’eau chaude sanitaire, il permet de réduire la consommation d’énergie d’un foyer de 6 à 10 %.
 

Electricity for All

LEGRAND
Electricity for All

En savoir +

électricité spécifique

électricité spécifique

Accéder